« c/ Ginebra 6 », 2007 (2018)

Série de 5 photographies, prises de 2005 à 2007, de la maison sise au n°6 rue de Genève, à Barcelone, dans le quartier pêcheur de la Barceloneta. La série est indissociable, hormis « c/ Ginebra 6, Jardín », et fait partie intégrante du vaste projet « Rehabilitación », s’étalant sur près de 3 ans, constitué de repérages, fouilles dans les archives, de multiples et extrêmement riches rencontres internationales avec des personnalités de tous les domaines, de plans, d’études, de photographies, de cartographies, de montages, de captations vidéos, de performances, de conférences, de plusieurs expositions, etc…
Et d’une installation in-situ, dont le chantier et les différentes étapes ont été photographiées.

« c/ Ginebra 6, avant ».
2/5 (diptyque, collection Fonds Cantonal d’Art Contemporain, Genève).
Photographie au Mamiya RZ 67 (moyen format), 35 mm.

La maison est choisie, petite, protégée, visible de la rue, providentiellement nommée rue de Genève, idéale comme scène de théâtre urbaine.
Avant le chantier.

« c/ Ginebra 6, après ».
2/5 (diptyque, collection Fonds Cantonal d’Art Contemporain, Genève).
Photographie au Mamiya RZ 67 (moyen format), 35 mm.

La veille du vernissage : le chantier est terminé, la maison restaurée, « réhabilitée », nettoyée, son parterre égalisé.

 

Interprétée littéralement, la « réhabilitation de la vieille ville » de Barcelone, initiée lors des jeux olympiques de 2002, est prise à contre-pied :
Sur cette façade mitoyenne, calle Ginebra (rue de Genève ou Genièvre), dévoilant les intérieurs de la « quart de casas », les sanitaires solidaires du mur sont restaurés grandeur nature, les éléments cassés sont réparés, les motifs des carrelages soigneusement repeints, le crépis refait,…

L’intervention se restreint au minimum, mettant ainsi en exergue des éléments évocateurs spécifiques au lieu :
La rue, en bordure extérieure des remparts, sur les terrains pris sur la mer, le quartier industriel et de pêcheurs, modeste, ce mode de construction où le mur mitoyen porte deux intérieurs contigus, le modèle architectural, « quart de casas », appliqué au quartier et au-delà, une histoire politique urbanistique portée par les façades, l’exiguïté des intérieurs,…
L’espace privé et intime est mis en public.

Le chantier, dit « performatif » est ponctué d’événements culturels étroitement liés au thème et au lieu (performances, vjing, spectacles, lectures, conférences).

« c/ Ginebra 6, Jardín », 2007 (2018)
1/9
3’100€
99 x 81 cm
Photographie argentique, Pentax 6x7 (moyen format), 35 mm.

Seule image dissociable de la série.

« c/ Ginebra 6, ruines ».
Photographie argentique, Pentax 6x7, 35 mm.

Par une chance miraculeuse, j’ai pu photographier la destruction de la maison. L’installation aura perduré presque 18 mois.

 

« c/ Ginebra 6, nettoyé », 2007

Le lendemain, les décombres nettoyés laissent place à la parcelle. Pour peu de temps.

 

La série « c/ Ginebra 6 » complète est constituée des cinq photographies ci-dessus, 99 x 81 cm chacune, tirées à 5 exemplaires.

« Jardín » peut être acheté séparément.

Tirage Lambda, montage verre acrylique et dibond, barres aluminium au dos.
Chaque prise de vue a été réalisée au moyen format, avec une optique de 35mm.